Les goûts et les couleurs

Je voulais partager avec toi un article sur les couleurs paru sur le blog d’Adobe.

Color Branding

J’ai eu la chance de travailler pour de grandes firmes où le branding – et plus précisément le color branding- était ancrée dans la culture d’entreprise. Aucun email, aucun mémo ne sortait sans un contrôle pointu de l’identité visuelle. C’était assez inspirant d’avoir accès au matériel de branding. Tout y était consigné : les dessins à utiliser, les couleurs dominantes, les degrés d’opacité acceptés, les polices de caractère pour le web, pour les documents, etc…. etc…  Je trouvais que les personnes qui réalisaient ces guides étaient des dieux du graphisme et je me demandais comment ils pouvaient faire pour que ces tons soient si à propos.

Evidement, le maitre incontesté du branding c’est Apple. C’est du génie et une source d’inspiration inépuisable. Il m’arrive de télécharger des ebooks Apple dont je connais les sujets par coeur, juste pour me laisser inspirer par ses harmoniques.

Adobe : de Kuler à Color Wheel

Adobe, c’est surtout connu pour son extraordinaire logiciel photo : Photoshop. Tellement extraordinaire qu’il m’a toujours effrayé et que je ne l’ai jamais installé. Pourtant je suis une grande fan des outils Adobe notamment Illustrator que j’utilise quotidiennement. C’est le premier logiciel vectoriel qui me parait logique et avec lequel j’arrive à faire (presque) tout ce que je veux. J’utilise aussi sur base régulière InDesign pour réaliser des ebooks interactifs pour un public non Mac. J’ai appris énormément sur le graphisme avec ces 2 logiciels. Non pas comment dessiner ou comment faire un dessin. Mais comment avoir un style : polices de caractère, tonalité d’écriture, traits et bien sûr, les couleurs.

C’est avec des outils comme Color Wheel ( nouvelle version CC de Kuler ) que j’ai trouvé les harmoniques de couleurs pour mes apps et pour mon site web. Des tons acidulés, vifs et avec une dominante de bleu lumineux. Naturellement, je me suis pris en plein museau les aléas de la conversion CYMK/RGB.  Pourquoi mes couleurs si peps sur l’écran s’imprimaient toute terne sur du papier – un beau papier glossy bien épais – ?

J’ai mis du temps à comprendre et puis je me suis procurée un Color Bridge Pantone pour trouver des équivalence CYMK à mes jolies couleurs RGB. Et grâce à Adobe CC, j’ai mes 2 librairies de couleurs disponibles à travers tous mes outils graphiques.

Ca peut sans doute te paraître évident tout ça. Mais si cela ne l’est pas, n’hésite pas à me contacter pour que je te donne mon retour d’expérience – cela m’a pris un temps fou pour en arriver là.

Et donc quoi cet article ?

L’article date un peu. Il a été posté en septembre 2017. J’avais laissé une ébauche de post en draft en me disant que ce serait bien de le partager.

Si la psychologie des couleurs et leurs impacts sur tes actions t’intéresse :  L’impact des couleurs sur les taux de conversion

Evidement, l’article existe aussi en anglais : The Impact of Colour on Conversion Rates